Phytothérapie : se soigner par les plantes

La phytothérapie est une proposition de solution alternative et complémentaire des soins classiques  pour remédier aux problèmes quotidiens de façon naturelle. La phytothérapie date de plusieurs siècles et elle signifie simplement traitement par les plantes sous forme de tisane, gélules ou autres à titre préventif ou curatif. Actuellement, la plupart de la population mondiale se soigne par les plantes dont l’efficacité n’est prouvée que par  son usage ancestral.

Le principe de la phytothérapie

phytotherapie.jpg

En allopathie, un médicament issu d’un seul principe actif extrait d’une plante est prescrit pour une maladie précise, mais le principe de la phytothérapie est de soigner la personne avec une seule plante quelque soit sa ou ses maladies. La plante peut être utilisée fraîche, sèche ou préparée sous forme de poudre, gélules, huiles essentielles, élixirs floraux, baumes ou de teintures alcooliques.
En phytothérapie, le principe est simple, une plante contient plusieurs principes actifs ayant des vertus curatives propres à chaque mal et ce sont ces actifs qui vont agir directement de façon interactive sur l’organisme. Pour une plante, chaque partie est importante que ce soit les racines, la tige, les feuilles, les graines et ces éléments s’utilisent seuls, composés et il est même possible que la plante entière soit nécessaire suivant la partie qui contient l’actif cible pour un symptôme ou une maladie à traiter. Comme la phytothérapie est un traitement qui n’exige pas une prescription stricte, elle ne reste pas néanmoins dénuée de risques.

 

Quelques précautions à respecter

phytotherapie-precautions.jpg

Il est reconnu que l‘automédication est dangereuse requérant un encadrement médical. Ce qui fait qu’avant de commencer la phytothérapie, il s’avère important d’aller demander l’avis d’un professionnel (herboriste, phytothérapeute, médecin, …) afin qu’il détermine le meilleur traitement. De plus, certaines plantes ne peuvent pas être prises avec des médicaments ou autres plantes à cause d’une dangereuse interaction surtout les plantes utilisées comme antidépresseur. En effet, l’utilisation des plantes en phytothérapie est limitée au fait qu’elles puissent contenir des composants toxiques qui peuvent induire des effets secondaires.

 

Author: Manon

Share This Post On